Innovation - High Tech

Jeux mobile: Ubisoft rachète le studio français Green Panda Games

  • Il s'agit de la troisième acquisition d'Ubisoft dans le jeu sur mobile après la prise de contrôle de l'Américain Ketchapp en 2016 puis du Français 1492 Studio en 2018.
    Il s'agit de la troisième acquisition d'Ubisoft dans le jeu sur mobile après la prise de contrôle de l'Américain Ketchapp en 2016 puis du Français 1492 Studio en 2018. All Rights Reserved - All Rights Reserved
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - L'éditeur de jeux vidéo Ubisoft a annoncé mercredi avoir réalisé l'acquisition de 70% du capital de Green Panda Games, éditeur de jeux vidéo sur mobile en mode "free-to-play" (gratuits avec la possibilité d'acheter des éléments dans le jeu).

Le montant de l'opération n'a pas été communiqué, mais Ubisoft précise que l'accord avec les actionnaires de Green Panda lui permettent d'en acquérir les 30% restants dans les quatre prochaines années.

"L'intégration de Green Panda Games au sein du groupe répond à notre ambition d'offrir un catalogue de jeux mobiles diversifié de qualité à une audience toujours plus large", a expliqué Jean-Michel Detoc, directeur exécutif d'Ubisoft Mobile, cité dans un communiqué.

Le fondateur de Green Panda Games, Guillaume Sztejnberg, s'est pour sa part déclaré "très enthousiaste de rejoindre Ubisoft". "Nous sommes impatiens de continuer à développer notre portefeuille de jeux au sein d'un groupe en pleine expansion", a-t-il ajouté, cité dans le même communiqué.

Green Panda Games est un spécialiste de jeux dit "hyper casual", ces jeux ciblant des joueurs très occasionnels, avec plusieurs titres à succès, tels que Sushi Bar ou Bee Factory.

Il s'agit de la troisième acquisition d'Ubisoft dans le jeu sur mobile après la prise de contrôle de l'Américain Ketchapp en 2016 puis du Français 1492 Studio en 2018.

Ces acquisitions dans le jeu mobile sont intervenues juste après la prise de contrôle par Vivendi de Gameloft, studio pour jeux mobiles également fondé par les fondateurs d'Ubisoft, les frères Guillemot.

Relaxnews
Réagir