Sociéte

Les Charmettes raconté par ses résidants

Abonnés
  • Les visiteurs découvrent l’exposition photo sur l’histoire du foyer.	L. V.
    Les visiteurs découvrent l’exposition photo sur l’histoire du foyer. L. V.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Depuis mercredi, l’association des Charmettes fête son 50e anniversaire en ouvrant ses portes au public. Et ce sont les habitants eux-mêmes qui accueillent et font visiter les curieux.

Si l’établissement des Charmettes est connu et reconnu dans tout le Millavois, peu sont les Sud- Aveyronnais à vraiment connaître le fonctionnement de cette institution qui accueille les personnes porteuses d’un handicap. Depuis mercredi, celle-ci fête ses 50 ans d’existence et propose une journée d’activité ce vendredi pour clôture l’événement (voir ci-contre). Ce jeudi, ils étaient plusieurs dizaines, groupes scolaires, proches de résidants ou simples badauds à franchir les grilles des Charmettes pour découvrir le lieu, qui se compose d’une multitude d’établissements reliés entre eux. Et pour découvrir le fonctionnement de ce réseau, ce sont les résidants eux-mêmes qui accompagnement les visiteurs : "C’est le but de la démarche, que ceux qui viennent soient accueillis par les habitants des foyers, explique Jean-Louis Cartayrade, le président de la structure. La visite est organisée selon un parcours entre les différents bâtiments, du foyer de vie vers l’extérieur avec les entreprises adaptées."

C’est au foyer de vie où les handicaps sont les plus "lourds" que le chemin débute pour les premiers visiteurs. Les résidants présentent leurs chambres, les salles communes et la salle Cros-Saussol, qui accueille une exposition photo qui retrace l’histoire des Charmettes. La visite se poursuit vers le réfectoire, puis le foyer d’hébergement : "C’est là où habitent ceux qui travaillent et les jeunes retraités", explique Inès, une résidente du foyer de vie. "Les visiteurs sont étonnés, pour la plupart, des capacités cognitives et de motricité des personnes qui habitent aux Charmettes, souligne Béatrice Alvès, la responsable du foyer d’hébergement. C’est souvent au contact des personnes qu’on comprend leurs difficultés et qu’on découvre leurs richesses."

Les Charmettes, c’est aussi l’Établissement et service d’aide par le travail (Esat), le Service d’aide à la vie sociale (SAVS) et l’Ehpad. Un ensemble qui permet d’accueillir aussi bien des travailleurs en situation de handicap que des retraités du Sud-Aveyron. "Il y a déjà assez de problèmes comme cela donc on reste solidaire", conclut Inès. Une morale que les visiteurs, forcément grandis, ne sont pas près d’oublier.

Un vendredi animé

Ce vendredi, les Charmettes proposent des animations dans les établissements.

De 13 heures à 16 h 45, karting sur le parking de l’Esat.

À la même heure, à la salle Jumbés, spectacle de magie et tir à l’arc à l’entreprise adaptée.

Un concours de pliage de linge aura lieu à 15 h 45 sur la scène du foyer d’hébergement, en parallèle d’une animation de danse, "Charm’discofil".

louis verdoux
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

420 €

Grand T2 - Entre le Mandarous et la place de la Capelle, grand T2 de 63 m²,[...]

540 €

T3 centre ville - A deux pas du Mandarous, appartement T3 traversant de 75 [...]

610 €

Grand T3 Place du Mandarous - Place du Mandarous, Grand T3 de 83 m² environ[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir