Sociéte

Millau : le tourisme voit plus loin pour imaginer plus grand

  • Les randonnées archéologiques fonctionnent bien sur le territoire.
    Les randonnées archéologiques fonctionnent bien sur le territoire. V. G. / V. G.
Publié le / Modifié le S'abonner
La saison estivale a marqué les débuts du nouveau directeur de l’office de tourisme de Millau, Frédéric Hideux. Un point s’impose.

Depuis le début de l’année, 70 000 personnes ont été accueillies à l’office de tourisme Millau grands causses. Au-delà de ce chiffre, convenable, Frédéric Hideux, nouveau directeur de la structure communautaire depuis mars dernier, en annonce d’autres tout aussi avantageux. "Plus de 3 500 visiteurs sont venus découvrir l’exposition Terre de cuir, dans la Halle Viaduc, organisée en partenariat avec le collectif du cuir, le pôle cuir et Agno interpro ; plus d’un demi-million de clics ont été générés dans notre écosystème digital (site internet et réseaux sociaux) ; plus de mille personnes ont participé à une visite guidée de l’office de tourisme ; 2 500 personnes sont venues au festival Sites et sons sur quatorze dates ; plus de deux cents animations ont été proposées par l’office de tourisme : visites guidées, concerts, spectacles enfants, etc."

De cette saison dont il n’a été que spectateur, Frédéric Hideux ne l’a pas pour autant subie. "On a quand même mis en place certaines choses à la dernière minute et le fait de la vivre me permet d’avancer plus vite pour envisager la prochaine." S’il n’y a pas contribué, il sait désormais où ça pèche et où ça fonctionne.

"La fréquentation globale est très mitigée sur l’année, note-t-il. Millau est une station de tourisme qui a vocation à se renforcer. Et tout par de là." Ce point névralgique, rayonnant sur tout un territoire aux multiples attraits, ne doit pas, en effet, être mis de côté. Le directeur compare même, toutes proportions gardées, la ville à "Chamonix. Dans l’idée où l’on doit voir ici des randonneurs, des coureurs dans la ville".

Concernant l’avant-saison (avril, mai, juin), l’office de tourisme l’a perçue comme partout sur le plan national, c’est-à-dire "liée aux conditions météo et à l’événementiel". Soit, pour traduire des chiffres corrects, endosser une perte sur le mouvement des "gilets jaunes" et un temps peu propice aux activités en extérieur. Idem pour le mois de juillet : "C’est principalement lié à la baisse de fréquentation des étrangers. Surtout celle des Pays-Bas et du Royaume-Uni." Sur cette clientèle, toutes les explications sont bonnes (Brexit, baisse de la livre)… mais le directeur les résume ainsi : "Des incertitudes qui poussent à moins partir. Mais une fois qu’on a dit ça, il faut aussi penser à ces étrangers qui réservent leur hôtellerie de plein air bien en avance, car on s’organise mieux quand on part à mille kilomètres. Donc, l’effet canicule, je n’y crois pas du tout. En revanche, on verra, si ça se reproduit, dans les prochaines années."

L’attentisme, très peu pour l’office de tourisme Millau grand causses. Alors autant se remettre en question et tout de suite. C’est en tout cas le mot d’ordre de Frédéric Hideux. "Il faut réfléchir. Nous sommes dans une économie touristique en perpétuel mouvement. En vingt ans, on s’est pris internet, les low cost, le smartphone, l’ubérisation de la société, les changements climatiques… Il est important de ne pas subir et essayer d’anticiper pour positionner notre destination comme on veut le faire."

Et pour cela, des pistes sont en place. Pour voir plus grand, il faut voir plus loin.

Quatre forums pour échanger

Millau grands causses organise son premier forum d’échanges d’idées le 5 novembre. Il s’adressera à l’ensemble des personnes intéressées par l’écosystème touristique de la destination. Au total, quatre rendez-vous seront programmés afin d’échanger des idées et partager la vision du tourisme de demain pour la destination Millau grands causses, "sans formalisme, dans l’écoute et la volonté de faire émerger des idées nouvelles", précise-t-on à l’office.

 

Cyril Calsina
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

558 €

Bel appartement T2 de 48 m² environ situé en 3ième étage de résidence avec[...]

650 €

APPRTEMENT T4 PROCHE MILLAU - Dans le petit village de St Germain, tout pro[...]

540 €

T3 centre ville - A deux pas du Mandarous, appartement T3 traversant de 75 [...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir