Aveyron : quand le Ruthénois Jean-Amans Biron sauva Napoléon

Abonnés
  • Au centre du tableau de Lejeune, les dragons ramenant le chef Zach à Napoléon lors de la bataille de Marengo.
    Au centre du tableau de Lejeune, les dragons ramenant le chef Zach à Napoléon lors de la bataille de Marengo.
Publié le

À Arcole en 1796 puis lors de la bataille de Marengo en 1800, ce soldat du Monastère a été d’un grand secours pour celui qui devint empereur et dont est célébré aujourd’hui le bi-centenaire de la mort.

Le 5 mai 2021 célèbre la date exacte du bi-centenaire de la mort de Napoléon. Mais entre le 15 août 1769 et sa naissance à Ajaccio et sa mort le 5 mai 1821 à Sainte-Hélène, les champs de bataille sur lesquels Bonaparte aurait pu passer de vie à trépas sont légion ! Et il y en a au moins un où il doit sans doute la vie à un Ruthénois. Un habitant du Monastère pour être plus précis : Jean-Amans...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Philippe Routhe
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

240 €

RODEZ-LES TERRASSES DU MIDI : Studio situé dans un quartier calme et réside[...]

549 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement rénové en centr[...]

335 €

Ce studio vous propose: Une entrée Un séjour avec coin kitchenette (2 plaqu[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?