Aveyron : le Nutri-score menace les produits d’excellence AOP et IGP

Abonnés
  • Le roquefort enregistre la plus mauvaise note, tout comme de nombreux produits aveyronnais.
    Le roquefort enregistre la plus mauvaise note, tout comme de nombreux produits aveyronnais. Illustration
  • Les enseignes de la grande distribution appliquent déjà le dispositif sur leurs marques. Les enseignes de la grande distribution appliquent déjà le dispositif sur leurs marques.
    Les enseignes de la grande distribution appliquent déjà le dispositif sur leurs marques.
Publié le

Le changement de réglementation annoncé pourrait avoir des conséquences qui inquiètent les filières aveyronnaises.

Un système de classification en cinq échelons, basé sur trois couleurs (vert, jaune, rouge), qui permet de mesurer la qualité nutritionnelle d’un produit. Créé en 2016, par les autorités françaises de santé publique, le Nutri-score s’est peu à peu installé sur les emballages des produits alimentaires, afin de mieux guider les consommateurs dans leurs choix. Mais dans quelques mois, sous...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
RICHAUD Guilhem
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

320 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE - Quartier calme, coeur de R[...]

276 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE -Grand studio en centre vill[...]

267 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE . Grand studio à 2 minutes d[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Altair12 Il y a 1 mois Le 07/06/2021 à 13:08

Le nutriscore se dévalorise lui même et perd toute sa valeur en classant rouge des produits très bons pour la santé !
C'est encore une usine à gaz imaginée par des technocrates/bureaucrates en mal de gabegie dont les gouvernements passés et actuel sont friands tels les 80, les subventions, la gestion des crises, les impôts.....