Saint-Sever-du-Moustier : les Arts buissonniers, une expérience originale

Abonnés
  • Les arts buissonniers, une expérience originale
    Les arts buissonniers, une expérience originale
  • Les arts buissonniers, une expérience originale
    Les arts buissonniers, une expérience originale
  • Les arts buissonniers, une expérience originale
    Les arts buissonniers, une expérience originale
  • Les arts buissonniers, une expérience originale
    Les arts buissonniers, une expérience originale
  • Les arts buissonniers, une expérience originale
    Les arts buissonniers, une expérience originale
  • Les arts buissonniers, une expérience originale Les arts buissonniers, une expérience originale
    Les arts buissonniers, une expérience originale
  • Les arts buissonniers, une expérience originale
    Les arts buissonniers, une expérience originale
Publié le

Le musée des Arts buissonniers, à Saint-Sever-du-Moustier, est dédié à l’art brut. L’artiste Paul Amar y est présent, au sein d’une galerie. La construction insolite continue d’attirer les curieux et les créateurs.

Le musée des Arts buissonniers à Saint-Sever-du-Moustier, dans le Sud-Aveyron, est plus qu’un musée, c’est une expérience à vivre.

Sorti des sentiers battus, ce musée propose de découvrir l’art brut, dans ses différentes formes.

Il a été créé en 1995, par l’association "Les nouveaux troubadours", née en 1987. "L’association a souhaité créer un centre culturel, en zone rurale, ainsi que des activités pour les habitants du village et le public qui fréquente le site", souligne Audrey Bregou, salariée de l’association.

Parmi ces activités, on trouve bien sûr le musée des arts bruts. Il renferme une collection d’œuvres d’art singulières, conçues par des artistes contemporains du monde entier.

C’est un univers complètement déjanté que le musée propose de découvrir trois fois par an, au travers de trois expositions temporaires (au printemps, à l’été et en automne). En ce moment, l’exposition temporaire est dédiée au pouvoir des fleurs. Les "fleurs dans le buisson" occuperont les cimaises jusqu’au 9 septembre. Peintures, dessins, collages, sculptures, installations… La fleur se présente dans des états quelque peu saugrenus, mais toujours originaux. La thématique offre la possibilité de découvrir également différents formats et techniques. Elle débute au début du XXe siècle pour venir jusqu’à nos jours.

Aller visiter cette exposition temporaire, c’est aussi l’occasion de redécouvrir des "classiques" de l’Art Brut (comme Paul Amar), qui a sa propre galerie, à l’étage, mais aussi de nombreux autres artistes singuliers contemporains.

Pour en revenir à Paul Amar, c’est un artiste qui a donné une partie de sa vie à sa passion pour les coquillages. Bigorneaux, huîtres, moules, coraux, tout est bon pour inventer des scènes fantastiques. Né à Alger, il a débuté ses œuvres une fois à la retraite. Il est influencé par différents courants artistiques – comme le baroque ou l’art africain — qu’il mixe dans des couleurs détonantes.

La donation de Paul Amar a permis de créer la galerie, car l’association est dépositaire de son œuvre.

La Construction insolite

Si le musée reste le cœur de cette force créatrice à Saint-Sever, d’autres lieux valent le détour, dans le village. À commencer par la Construction insolite. C’est un palais imaginaire bâti sans plans mais non sans techniques. Il est fait de voûtes de pierre, de colonnes sculptées, de balcons de fer forgé, de sols en mosaïque, de sculptures de céramique, de personnages de galets…

Dans ce projet artistique étonnant, chacun peut s’exprimer selon son envie et laisser sa trace dans une œuvre collective. Depuis 15 ans, un public hétéroclite (des scolaires, des résidents des IME, des touristes, des particuliers…) ajoute sa pierre à l’édifice. L’œuvre se construit au gré des thématiques, des envies, de l’inspiration. Elle rappelle tout à fait l’œuvre de Facteur Cheval, à Hauterives. Un palais idéal où tout le monde a sa place.

L’association propose d’autres activités, comme des ateliers de création thématiques (lire par ailleurs).

Les troubadours du Rouergue

En plus du musée des Arts buissonniers et de la galerie Amar, sans oublier la fameuse Construction insolite, il ne faut pas oublier de passer par "Le jardin des sculptures". Ce petit jardin, à l’ombre de l’église renferme plusieurs statues de grès rose, réalisés indifféremment par des professionnels et des amateurs. L’association Les troubadours du Rouergue, qui gère le musée et le reste des activités propose également des ateliers, tous les mercredis de l’été. Des intervenants professionnels aident les enfants et leurs parents à cheminer dans les arts créatifs comme le dessin, la peinture, la sculpture… Des soirées conte et des séances de yoga sont aussi proposées. Pour se détendre, tous les vendredis, le Bar Tassou invite à des soirées "Cafés-concerts", "Café du musée", musique, fanfare, théâtre de rue… Le programme a lieu sur la place du village.Pour les groupes ou le jeune public, l’association organise régulièrement des jeux de pistes. Le but est de trouver des personnages peints, des galopins, cachés dans le village. Une activité simple mais qui promet de grands moments de rire… Elle est proposée aux horaires d’ouverture du musée. Ce jeu est aussi l’occasion de découvrir le village. Un hameau qui se mérite si l’on a le courage de s’enfoncer dans les ruelles et surtout de grimper sur les chemins pentus. En pratique pour les groupes : Le stationnement des bus se fait à la salle des fêtes du village et l’accès au village se fait à pied pour le groupe (400 mètres). La salle est équipée de toilettes et de points d’eau. Les sacs et pique-niques peuvent y être stockés. Le pique-nique est pris autour de la salle des fêtes (tables de pique-nique) en bord de rivière en cas de beau temps ou à l’intérieur de la salle en cas de mauvais temps. Des toilettes et un point d’eau sont également à disposition dans le village.Une boutique est ouverte depuis 2019, dans le village. Elle propose des produits provenant des artistes de la collection temporaires et permanentes, des livres, des petites œuvres, de l’artisanat local, en bois, tissu, mosaïque… Elle ouvre en même temps que le musée. Pour contacter l’association :Les Nouveaux Troubadours – Musée des Arts BuissonniersPlace de l’église – 12370 Saint-Sever du Moustier05 65 99 97 97. Sur le net www.lesnouveauxtroubadours.fr ou via Facebook : Nouveaux Troubadours / instagram : arts buissonniersL’entrée au musée est gratuite avec participation libre.
Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Salima Ouirni
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?