Aveyron : à Villeneuve, Benjamin et Romina "livrent" dans leur salon de thé

Abonnés
  • Dans leur bouquinerie, Benjamin et Romina proposent des ouvrages, pour la plupart, de seconde main.
    Dans leur bouquinerie, Benjamin et Romina proposent des ouvrages, pour la plupart, de seconde main. LV
Publié le

Benjamin Lagarde est revenu s’installer dans le bourg où son arrière-grand-mère a tenu un commerce jusqu’en 2001. Avec sa compagne Romina, il a ouvert, en août, une bouquinerie où il est possible de déguster un thé d’Aubrac. Histoire de mêler les deux de façon harmonieuse.

Depuis le mois d’août, les habitants de Villeneuve d’Aveyron ont vu s’installer sur le trottoir, à l’angle du boulevard Cardalhac et du passage du prieuré, des tables et des chaises de jardin devant la façade de la maison que les plus anciens connaissent bien : celle de l’épicière centenaire Berthe Rudelle qui a tenu son commerce jusqu’à la fin de sa vie, en 2001.

Des consommateurs ont pris place à ces tables, cet été, devant la vitrine, sur le devant de porte, notamment les jours de marché, où certains entretenaient des discussions animées. Un nouveau café ? L’enseigne discrète, sur la vitrine, dévoilait la nature de ce nouveau commerce : bouquinerie et salon de thé.

Benjamin Lagarde, l’arrière-petit-fils de Berthe Rudelle, a investi cette boutique inoccupée, avec sa compagne, Romina Cadiz (originaire de Santiago du Chili), pour en faire "un lieu de culture et de rencontres". Benjamin, anthropologue, spécialiste des cultures créoles, a beaucoup voyagé. Il a vécu plusieurs années au Québec. Mais, finalement, c’est à Villeneuve qu’il a décidé de poser ses valises et de vivre ses passions, les sciences humaines et la musique.

"Chemin vers…" de nombreux ouvrages

Romina, qui est musicienne intervenante au Conservatoire et cantatrice, partage sa passion pour la musique et les livres. Pas étonnant qu’un piano trône au milieu des rayons chargés de bouquins. Dans leur bouquinerie-salon de thé, les curieux peuvent ainsi trouver des ouvrages de sciences humaines, d’art, mais également des livres pour enfants, des œuvres des écrivains régionaux, locaux, du théâtre, de musique et même en langues étrangères. Toutes ces publications sont, pour la plupart, de seconde main, en parfait état mais à prix réduit. Il est donc possible de commencer à lire le titre choisi en sirotant son thé d’Aubrac ou son chocolat… Benjamin et Romina souhaitent également que ce lieu accueille des soirées à thème littéraire ou musical, les deux pouvant se mêler harmonieusement. Ils ont donné un nom à leur boutique qui ouvre la voie à l’imaginaire, "Chemin vers…", avec des échanges ouvrant des pistes à chacun.

"Tous petits festival" pour se faire connaître

La bouquinerie-salon de thé est donc ouverte depuis le 1er août. Et, après quelques mois, il convenait de l’inscrire dans le paysage villeneuvois. Pour cela, le couple a organisé, avec ses amis, des artistes locaux, le "Tous petits festival", le 13 novembre. Places de Saumade et Jeanne d’Arc, une roulotte, des conteurs et des marionnettes ont attiré un public de 250 personnes au cours de la journée. Les spectacles gratuits ont séduit enfants et adultes qui devraient forcément fréquenter cette nouvelle boutique où la culture n’a rien de sévère et qui apporte à Villeneuve une touche culturelle bienvenue.

Horaires d’automne et d’hiver : mercredi, de 10 heures à 18 heures ; samedi, de 13 h 30 à 18 heures ; dimanche matin et lundi de foire.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
JDM
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?