Cathédrale

Le coup de gueule de Christian Teyssèdre contre Carole Delga, après l'aide de la Région pour la cathédrale Notre-Dame

  • Entre Christian Teyssèdre et Carole Delga, le ton est monté...
    Entre Christian Teyssèdre et Carole Delga, le ton est monté... José Antonio Torres -
Publié le / Modifié le S'abonner

Dans une lettre ouverte adressée à Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, Christian Teyssèdre s’interroge sur l’aide d’1,5M€ accordée à la cathédrale Notre-Dame de Paris alors que son homonyme de Rodez a vu une même demande d’aide pour sa rénovation refusée. Des propos jugés "déplacés" pour les élus aveyronnais de la Région.

Les aides exceptionnelles et les dons à la suite de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris ne cessent d’alimenter des polémiques. Dernière en date : l’aide de la région Occitanie à hauteur de 1,5M€ pour la reconstruction du monument. Un geste qui a eu le don d’énerver et de questionner le maire de Rodez, Christian Teyssèdre. Ce dernier a d’ailleurs fait part de ses interrogations dans une lettre ouverte adressée à la présidente de la Région, Carole Delga. Et l’élu aveyronnais ne mâche pas ses mots en intitulant son communiqué : "La présidente de la Région attend-elle une catastrophe pour se pencher sur le sort de Notre-Dame de Rodez". Il y dénonce notamment un coup médiatique avant de rappeler que l’édifice ruthénois attend "depuis des siècles" une aide pour sa rénovation intérieure. La dernière demande de l’édile, en 2017, étant restée lettre morte. La Région avait stipulé qu’elle n’intervenait pas "lorsque l’État est propriétaire de l’édifice concerné". Un "principe général" dénoncé par le maire de Rodez car "il ne s’applique pas pour financer Notre-Dame de Paris (également propriété de l’État, NDLR), hors du territoire régional".

"Des aides possibles en cas d’événements graves", répond la Région

À la fin de sa lettre, le maire affirme même que des pierres de la cathédrale de Rodez sont tombées sur un véhicule en stationnement au lendemain de l’incendie de Notre-Dame ! "Pas de drame cette fois-ci. Pas de quoi faire réagir la communicante Carole Delga. Espérons tout de même que celle-ci n’attend pas un drame, un accident ou une catastrophe pour s’intéresser aux réels besoins de son territoire plutôt que de se lancer dans de perpétuelles opérations de communication", écrit-il.

Des mots qui n’ont pas tardé à faire réagir. A la Région tout d’abord où on a indiqué que de telles aides étaient possibles "en cas d’événements graves, comme des inondations ou un incendie." Et que cela "n’avait rien à voir avec la taille de la ville".

Les élus aveyronnais de la majorité régionale – Stéphane Bérard, Emmanuelle Gazel et Monique Herment-Bultel, également première adjointe à la ville de Rodez –, ont, quant à eux, dénoncé "des propos déplacés" du maire de Rodez. Tout en rappelant les différentes aides de la région depuis 2016 : parc des expositions, campus universitaire de Saint-Eloi, aéroport, Rodez Aveyron football… "Nous voulons lui rappeler que lorsque les inondations frappent terriblement un département de notre région, comme l’Aude récemment, la solidarité nationale s’exprime. Au nom des valeurs que nous portons au quotidien, il nous semble naturel que la solidarité de l’Occitanie s’exerce vers d’autres territoires", concluent-ils.

Carole Delga, elle, n’a toujours pas répondu en son nom. Ambiance, ambiance…

L'immobilier à Rodez

273 €

RODEZ - STUDIO équipé et fonctionnel exposé Sud , situé à proximité du Lycé[...]

262 €

A deux pas du centre ville de Rodez, dans un immeuble avec de faibles charg[...]

189000 €

Magnifique appartement de Type 4 situé dans le quartier très recherché de l[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir