Un Américain à Rodez : "Quand j’entends que Biden est socialiste, je rigole…"

Abonnés
  • Tom Smith-Vaniz à Rodez  lors de l’envoi de son vote  par correspondance aux USA.
    Tom Smith-Vaniz à Rodez lors de l’envoi de son vote par correspondance aux USA. Repro CP
Publié le , mis à jour

Professeur d’anglais dans la préfecture, cet Américain a voté Biden et se réjouit du départ de Trump de la Maison-Blanche.

En 2016, lorsqu’il s’est réveillé un matin de novembre à son domicile ruthénois et qu’il a appris l’élection de Donald Trump, Thomas Smith-Vaniz pensait encore être "en plein cauchemar". Il aura finalement duré quatre longues années pour cet Américain de 57 printemps, tombé amoureux de l’Aveyron et de la France il y a plus de 20 ans après avoir passé la majeure partie de sa vie dans son village natal du Connecticut, situé à moins d’une heure de train de New-York.

Avec l’officialisation de la victoire de Joe Biden, pour qui vous l’aurez compris il a voté, l’enseignant d’anglais a enfin pu pousser un grand "ouf" de soulagement. Et même déboucher une bouteille de champagne, si fier de voir son pays tourner la page de Donald Trump, "un homme de téléréalité qui a tenu des propos fous et raconté que des conneries en quatre ans", quitter la Maison-Blanche. "Même s’il faudra peut-être le faire partir de force d’ici janvier…", sourit-il.

"Biden est un type mou"

En attendant, "Tom" ne se berce pas non plus d’illusions quant à la tâche qui attend le 46e président des États-Unis : "Trump a fait beaucoup de dégâts et même s’il disparaît, j’ai bien peur que le trumpisme, lui, survive. Je ne crois pas vraiment en une Amérique réunie. Biden reste un type mou, qui a vécu toute sa vie de la politique – il fut le plus jeune sénateur du pays en étant élu à 29 ans et n’a jamais quitté le monde politique depuis, NDLR -. Même si je pense que c’était le bon candidat pour remporter l’élection du côté des démocrates, je ne suis pas persuadé qu’il engagera de profondes réformes. En France, on le présente parfois comme un socialiste mais quand j’entends cela, je rigole. Il ne l’est pas du tout. Ici, on pense aussi trop souvent que l’économie marche bien aux USA. Oui, la bourse se porte bien et c’est vrai qu’on trouve du boulot facilement et qu’on peut vite devenir riche, mais on peut surtout très rapidement se retrouver vulnérable. La crise du Covid-19 l’a montrée et l’Obamacare - réforme de santé portée par l’ancien président, Barack Obama -, ne protège absolument pas de tout comme on peut le penser…"

Toujours aussi "fier d’être Américain", Thomas Smith-Vaniz a désormais hâte de retrouver son Connecticut natal pour quelques jours de vacances. Et peut-être trinquer à cette nouvelle Amérique avec ses amis d’enfance dont l’un était encore "pro-Trump" il y a quelques jours. "Je ne l’ai jamais compris", se marre-t-il, impatient également de retrouver sa fille, Valentine, installée à New-York depuis plusieurs années et tout aussi fière que son père de voir Joe Biden accéder à la Maison-Blanche !

Les élus aveyronnais "soulagés"

Plusieurs élus aveyronnais et ruthénois ont partagé leur joie de voir Joe Biden accéder à la Maison-Blanche – ou plutôt voir Donald Trump en partir… –, ce week-end sur les réseaux sociaux. On retiendra par exemple l’image de Barack Obama posté par le député Stéphane Mazars, affublée du #Bidenpresident2020. Ou encore le message de la maire de Saint-Chély-d’Aubrac, Christiane Marfin : "J’ai quitté mon masque pour boire un coup à la victoire de Biden. J’espère que cela servira de leçon à ceux qui en France espèrent la victoire des extrêmes qu’elles soient de droite ou de gauche". À Rodez, l’élue socialiste Monique Bultel-Herment a débouché "un bon vin californien pour l’occasion !". La première adjointe Sarah Vidal, Francis Fournié ou encore Bernard Ferrand se sont également réjouis de ce vote. "Même émotion qu’en 1981 !", a même partagé ce dernier, faisant bien entendu référence à l’élection de François Mitterrand. Le chef de l’opposition de droite, Serge Julien, s’est lui fendu d’un "Ouf", avec l’image de Joe Biden président.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

275 €

RODEZ - STUDIO récent dans un immeuble de standing en coeur de ville compre[...]

308 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une entrée ouvert sur salon [...]

389 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE - Entree avec placards Séjou[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Altair12 Il y a 10 mois Le 10/11/2020 à 09:42

Il n'est guère étonnant qu'une élue socialiste Française boive du vin Californien quand on connaît la crise que traverse le monde viticole Français actuellement ! Crise due en partie aux mesures protectionnistes des USA ! ! !