Jean-Claude Anglars visite le chantier de mise aux normes de la pisciculture

  • Jean-Claude Anglars, entouré de Gérard et Josette Aldebert, visitant le chantier.
    Jean-Claude Anglars, entouré de Gérard et Josette Aldebert, visitant le chantier.
Publié le

Le projet a été lancé il y a plusieurs mois et il touche bientôt à sa fin. C’est alors qu’ils commençaient à planter la charpente destinée à couvrir les nouveaux bassins de la pisciculture, que Jean-Claude Anglars est venu visiter le chantier.

C’est un défi exemplaire et un chantier de taille qu’ont engagé Gérard et Josette Aldebert pour faire évoluer la pisciculture d’Estaing. "On devait demander le renouvellement de l’autorisation d’exploitation pour 30 ans. Les lois qui concernent la gestion des cours d’eau étant plus contraignantes, il fallait s’adapter", explique le chef d’entreprise. Car s’il s’agissait dans un premier temps de se mettre aux normes pour respecter les nouvelles obligations en termes de débit réservé. C’est une unité de production moderne qui s’apprête à voir le jour pour conforter la pisciculture et la pérenniser. En installant la nouvelle pisciculture en amont de l’ancienne, en s’approchant de la prise d’eau, l’installation reprend la conduite d’alimentation et se dote en effet d’une conduite de renvoi qui permettra, en période d’étiage, de rendre l’eau au point de prélèvement et de respecter la continuité écologique. Le tout assuré par un écoulement gravitaire, le projet est neutre.

Implanté le long du cours d’eau, c’est un projet parfaitement intégré et fonctionnel qu’a imaginé Gérard, éclairé par 37 années d’expérience dans la pisciculture d’origine.

Quatre bassins pensés pour un travail ergonomique, prennent place entre la rivière et la colline. Gérard précise : "Ils seront couverts pour limiter le réchauffement de l’eau, améliorer le bien-être des poissons et les protéger des intempéries, des fortes chaleurs, comme des prédateurs". Un atelier de découpe a été installé à côté des bassins. L’Europe et la Région Occitanie ont approuvé le projet et aident à sa réalisation.

Avec un enthousiasme communicatif, Josette et Gérard ont détaillé, au sénateur et conseiller départemental du canton Lot et Truyère, leur projet et toutes les étapes d’une longue procédure qu’ils portent depuis des mois mais qui n’a pas altéré leur détermination. Jean-Claude Anglars s’est ainsi exprimé à la fin de la visite : "Je me réjouis de cet investissement d’avenir qui s’inscrit dans les codes de production et de consommation actuels. Votre projet confirme votre travail dans le sens d’une agriculture durable, respectueuse de l’environnement, pour une production de qualité. Non seulement votre production est vertueuse mais vous avez réussi un modèle de circuit court incontestable sur les marchés locaux, les tables des restaurateurs et en vente directe. La renommée des truites d’Estaing, dans le Nord Aveyron et au-delà n’est plus à faire. Depuis 1961, on élève des truites ici sur la Coussane, vous avez développé l’entreprise depuis 1984, et cette année, en 2021, avec cet équipement vous écrivez les premières pages d’une nouvelle histoire… qui s’engage pour 30 ans !".

Le conseiller départemental s’est engagé à revenir très vite pour célébrer la mise en service des bassins… À suivre.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Estaing

55000 €

Au coeur d'Estaing, magnifique village médiéval,  Maison de village sur 3 n[...]

160000 €

Immeuble des années 50 avec dalles béton, gros oeuvre en trés bon état com[...]

213000 €

Pavillon des années 80 construit sur une parcelle de 1300m2. La maison se [...]

Toutes les annonces immobilières de Estaing
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?