Handball : Yéléna et Yoran, les forces Calmes du Roc

  • Yoran et Yéléna Calmes, le duo familial des seniors du Roc.
    Yoran et Yéléna Calmes, le duo familial des seniors du Roc. José Antonio Torres
Publié le

Pour ce duo sœur-frère, arrière et pivot des équipes fanions féminine et masculine de l’entente Rodez-Onet, le handball est une histoire de longue date, et surtout de famille.

Sur les parquets de handball comme en dehors, Yéléna Calmes, l’aînée de 21 ans, et son frère de 19 ans, Yoran, se ressemblent beaucoup. Tous les deux portent le maillot du Roc en équipe fanion, féminine et masculine, et l’ont toujours porté. Ils ont lancé leurs premiers ballons en sixième sous les conseils avisés de Jérôme Broseta, professeur de sports au collège Jean-Moulin de Rodez et actuel entraîneur du Rodez rugby. "J’ai suivi les traces de Yéléna. La voir partir en déplacement avec la sélection départementale, ça me donnait envie", ajoute Yoran.

Ils sont passés par le pôle espoir de Toulouse. Ils sont en Staps, elle, en deuxième année, lui, en première. Ils entraînent les jeunes handballeurs du club. Ils sont troisièmes de leur poule avec leur équipe respective et jouent les places d’honneur de Nationale 3 féminine et Nationale 2 masculine. Et il leur reste deux matches à jouer pour terminer la saison, dont le premier samedi 14 mai, pour un "week-end déterminant", commente la Ruthénoise.

Déterminés et sereins

Mais si les deux formations du Roc font une bonne saison, celle des deux Calmes n’est pas la même. Yéléna s’est blessée à la cheville en début de championnat, restant éloignée des parquets jusqu’en janvier… avant de se blesser à nouveau. L’arrière des Rocettes a finalement pu reprendre il y a quelques semaines. "S’il y a bien quelque chose qui nous différencie, ce sont les blessures. Je me blesse souvent et depuis toujours, et je mets longtemps à cicatriser. Lui, il a de la chance, une entorse ça lui dure deux jours", sourit Yéléna.

De son côté, Yoran vit sa première saison complète chez les seniors. Car il a rejoint l’équipe I il y a un peu moins de trois ans, lors de la première saison avortée par le Covid-19. Et avec 100 % de titularisation, le pivot est bien dans ses baskets. "J’ai beaucoup plus de temps de jeu et je pense avoir mûri maintenant que je suis revenu du pôle et que je m’entraîne toute la semaine avec l’équipe", remarque-t-il. Avant que sa sœur ne confirme : "Cette année, il a grandi et pris en confiance, c’est flagrant !"

Déterminés et sereins quant à leur fin de saison et une potentielle montée, Yéléna et Yoran, jeunes du cru, sont parmi les forces tranquilles qui tirent le Roc vers le haut. Et ça ne fait que commencer.

Muret et Asson au programme du 14 mai

Samedi 14 mai, les deux équipes fanion du Roc disputent leur avant-dernier match de la saison. Les protégées de Milenko Kojic (3es) reçoivent Muret (7e), à 19 heures à l’Amphithéâtre. A égalité de points avec les deuxièmes, Montpellier/Frontignan, et une longueur derrière les leaders de Lattes, les Aveyronnaises sont toujours dans la course pour la montée en N2, dont profiteront les deux premières équipes du classement.

De leur côté, les hommes de Raphaël Geslan (3es) font leur dernier déplacement de la saison et affrontent Asson (6e) à 19 heures. Les Ruthéno-Castonétois sont aussi à égalité de points du deuxième de leur poule, Bruges/Lormont, mais Tardets a trois unités d’avance en tête. En N2 masculine, seul le premier du groupe décrochera le ticket pour la montée. Et pour que les Aveyronnais y aient accès, ils devraient gagner leurs deux derniers matches, Tardets devrait perdre les deux siens et il faudrait aussi que Bruges/Lormont ne gagne pas les deux siens.

Margot Pougenq
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

343 €

RODEZ-BOURRAN : T1 bis au coeur de Bourran, lumineux et fonctionnel compren[...]

26 €

PARKING EXTERIEUR N° 5[...]

231 €

Pièce principale avec coin cuisine ( 2 plaques électriques, frigo, placard)[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?