Rodez : les services de la Ville à pied d’œuvre au haras depuis le départ de Station A

  • Pierrick Gaudy, directeur général des services, et Frédéric Rubio, adjoint en charge des festivités,  sur site hier matin avant un 14 juillet qui s’annonce des plus festifs !
    Pierrick Gaudy, directeur général des services, et Frédéric Rubio, adjoint en charge des festivités, sur site hier matin avant un 14 juillet qui s’annonce des plus festifs ! José A. Torres
Publié le

La Ville est désormais chez elle au haras, après le départ du tiers lieu "Station A".

Depuis lundi, les services techniques de la Ville sont à pied d’œuvre dans leur nouvel écrin du haras de Rodez. Après le départ du tiers lieu "Station A", la municipalité a pu prendre possession des lieux, qu’elle a acquis pour six millions d’euros au Département. "Et il y a du boulot !", comme nous confie un membre des services. Effectivement, le site est actuellement en train d’être nettoyé en prévision du premier rendez-vous d’envergure : le concert de Gaëtan Roussel, le 14 juillet.

" La jauge maximale est fixée à 20 000 personnes. Donc, on n’a aucune limite et il faut que ce soit une grande fête ! ", avance Frédéric Rubio. L’adjoint, en charge des festivités, était au haras hier matin pour préciser de nouveau les contours de la saison estivale à venir. Avec le concert du 14 juillet, l’Estivada du 21 au 23 juillet et enfin Rodez Plage du 1er au 27 août. Quant à connaître exactement le projet de la ville pour le haras, il faudra encore un peu attendre : "D’ici la rentrée, on le dévoilera. On est en train de le ficeler, avec l’objectif de faire de ce lieu une référence pour tous les Ruthénois", confie l’élu. Plusieurs projets ont néanmoins déjà été avancés par l’édile Christian Teyssèdre : construction d’un institut des arts culinaires, point de restauration "tournant tous les six mois ou un an", accueil d’associations et de commerçants – une dizaine aurait déjà candidaté – sous le signe du sport et du bien-être, accueil des activités périscolaires pour les établissements de la ville, création d’un espace maraîchage pour la cantine centrale… Et bonne nouvelle déjà pour le nouvel occupant du haras : la météo s’annonce des plus clémentes pour le 14 juillet !

Mathieu Roualdés