Comment le métavers bouscule (déjà) les habitudes de ses utilisateurs

  • Le métavers peine à conquérir un large public, mais ceux qui s'y sont essayés s'investissent pleinement dans ces nouveaux mondes virtuels.
    Le métavers peine à conquérir un large public, mais ceux qui s'y sont essayés s'investissent pleinement dans ces nouveaux mondes virtuels. gremlin / Getty Images
Publié le

(ETX Daily Up) - L'internet de troisième génération peut-il totalement bouleverser nos comportements et habitudes au quotidien ? Oui, mais à condition d'avoir sauté le pas… Loin d'être une réalité pour le commun des mortels, le métavers a pourtant conquis le peu de personnes qui l'ont expérimenté, au point de les voir s'investir intensément et durablement dans ces nouveaux mondes. Des utilisateurs qui semblent avoir (définitivement) franchi les frontières du réel. Explications.

Le métavers, mythe ou réalité ? Encore peu ancré dans les habitudes des internautes, le métavers suscite malgré tout un intérêt grandissant de la part des marques, comme du public, et comblerait même déjà les attentes de celles et ceux qui en explorent les infinies possibilités depuis quelques mois. C'est le constat établi par la dernière enquête de HubSpot, qui a interrogé plus de 1.000 individus aux Etats-Unis pour connaître leur point de vue, leurs préférences, et leurs attentes en matière de Web3.

Le métavers, un truc de jeunes

Alors que seulement 8% des personnes interrogées déclarent avoir visité le métavers, dont 16% des sondés issus de la génération Z, 15% des milléniaux, et seulement 1% des boomers, il apparait que les mondes virtuels bousculent déjà les habitudes de leurs partisans. Une chose difficile à croire si l'on considère que seuls 40% de l'ensemble des répondants affirment comprendre le concept du métavers. Reste que ceux qui l'ont essayé semblent déjà l'avoir adopté, au point de s'y investir à corps perdu - ou presque.

L'internet du futur pourrait conquérir le public plus rapidement que ne le prévoient certains. Dans son enquête, HubSpot indique que la moitié des personnes s'étant déjà familiarisées avec le métavers l'ont fait au cours des trois derniers mois. Et pour la plupart, il ne s'agit pas seulement d'être spectateur de ce nouveau monde virtuel, mais d'en devenir un acteur à part entière, avec un réel engagement à la clé.

Un engagement sans faille

Pour preuve, près des deux tiers des sondés ayant déjà utilisé un métavers (64%) affirment y posséder de la monnaie virtuelle, 61% des objets virtuels, et 55% des terrains. Et cela va même encore plus loin pour celles et ceux qui s'adonnent à des activités liées au métavers. Six répondants sur dix vont jusqu'à dire que leurs objets virtuels sont aussi importants que ceux qu'ils possèdent dans la 'vraie vie', et 54% n'hésitent pas à affirmer la même chose pour leurs relations virtuelles et réelles.

Alors que de nombreux exemples prouvent (déjà) que le métavers possède aussi ses côtés obscurs, ses utilisateurs n'en tirent pour le moment que du positif. Plus de la moitié des usagers (51%) estiment notamment qu'il est plus facile d'être authentique dans les mondes virtuels que dans la vie réelle. Ultime constat, et non des moindres, 28% des sondés affirment que le métavers est une extension de la réalité, estompant toujours plus les frontières entre les deux mondes.

ETX Daily Up
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?