Disparition d'Emile : des dizaines d'habitations perquisitionnées, dont le domicile des grands-parents

  • Les recherches continuent, quatre mois après la disparition du petit Emile.
    Les recherches continuent, quatre mois après la disparition du petit Emile. Gendarmerie nationale
Publié le

Une vaste opération est menée, ce mardi, dans le hameau où le petit garçon a disparu ainsi que ses alentours.

Le rappel des faits

  •  8 juillet 2023 : Emile, 2 ans et demi, en vacances chez ses grands-parents, au Vernet, dans les Alpes-de-Haute-Provence, disparaît alors qu'il jouait dans le jardin
     
  • Deux voisins disent l'avoir aperçu seul, dans une ruelle du hameau
     
  • Les 25 habitants du hameau sont auditionnés, les 30 maisons du territoire sont visitées, 97 hectares sont passés en revue, sans que le moindre indice n'ait pu être retrouvé
     
  • Le 14 juillet, le maire prend un arrêté municipal interdisant l'accès à la commune et lutter ainsi contre "le tourisme malveillant"
     
  • Le 18 juillet, une information judiciaire est ouverte
     
  • Le 25 juillet, des chiens spécialisés et des drones thermiques sont déployés
     
  • Le 5 août, l'un des membres de la famille s'insurge contre les informations erronées qui paraissent dans certains médias
     
  • Le 7 août, les parents du petit garçon se constituent partie civile et ont désormais accès au dossier
     
  • Désormais, l'enquête a été élargie aux chefs d'enlèvement, arrestation, détention, et séquestration de mineur

Cela fait quatre mois que le petit Emile a disparu du hameau du Vernet, dans les Alpes-de-Haute-Provence. L'enquête se poursuit pour comprendre comment l'enfant de 2 ans et demi a pu se volatiliser alors qu'il se trouvait en vacances chez ses grands-parents, le 8 juillet 2023.

Ce mardi 7 novembre, une dizaine de perquisitions ont été menées dans le hameau et un large rayon de plusieurs kilomètres tout autour. D'après les informations de nos confrères du Parisien, des secteurs en zones montagneuses sont à nouveau fouillés, quand des maisons et des voitures de "propriétaires de lignes téléphoniques suspectes" sont à présent au cœur des investigations. Les forces de l'ordre sont toujours à la recherche d'un potentiel suspect, et rien n'affirme pour l'instant que l'auteur des faits se trouve parmi ces propriétaires.

"Toutes les maisons du Haut-Vernet" passées au crible

Au cours de la trentaine d'opérations simultanées menées ce mardi, la maison des grands-parents d'Emile a également été perquisitionnée, toujours selon Le Parisien. La maison d'un témoin, un voisin disant avoir aperçu l'enfant descendre la route le jour de sa disparition, a fait aussi l'objet d'une perquisition.

De source judiciaire, BFMTV a appris que "toutes les maisons du Haut-Vernet" ont été perquisitionnées, ainsi que les habitations "des personnes présentes au Vernet au moment des faits". Ces opérations ont été menées dans cinq autres départements, en dehors des Alpes-de-Haute-Provence.

Les données des téléphones des habitants auraient été récupérées par les enquêteurs. Ces derniers espèrent aboutir à une piste, alors qu'aucune hypothèse n'est écartée à ce jour pour expliquer la disparition de l'enfant. 

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?