Guerre en Ukraine : pourquoi l'avion de combat, Mirage-2000D, intéresse-t-il autant Kiev ?

  • Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky n’a pas renoncé à obtenir de la France son chasseur d’attaque au sol.
    Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky n’a pas renoncé à obtenir de la France son chasseur d’attaque au sol. MaxPPP
Publié le , mis à jour

La France sera-t-elle le premier pays à équiper l'Ukraine d'avions d'attaque air-sol ?

Si dimanche 14 janvier 2024 le chef de l'armée de l'air ukrainienne a déclaré que des avions militaires français pourraient cohabiter avec des modèles américains et soviétiques pour aider son pays envahi par l'armée russe en février 2022, la livraison de plus en plus crédible de Mirage-2000D à l'Ukraine comporte encore de nombreuses embûches.

Mais l’Ukraine n’a pas renoncé à obtenir de la France son chasseur d’attaque au sol.

"L’Ukraine est et restera la priorité de la France"

Lors de sa première visite à l'étranger, samedi 13 janvier 2024,  le nouveau ministre français des affaires étrangères, avait déclaré à Kiev que "L’Ukraine est et restera la priorité de la France", et ce "en dépit de la multiplication des crises".

"C’est en Ukraine que se joue la défense des principes fondamentaux du droit international, des valeurs de l’Europe, mais aussi des intérêts et de la sécurité des Français", a affirmé Stéphane Séjourné, lors de sa visite dans la capitale Ukrainienne, rappelle Le Monde.

Des paroles qui confirment l'engagement des vingt-sept chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne qui sont parvenus, jeudi 1er février 2024, à un accord sur le versement d’une nouvelle aide financière à l’Ukraine de 50 milliards d’euros jusqu’en 2027.

Pourquoi l'Ukraine met-elle la pression sur la France ?

Mais cette aide européenne très précieuse pour Kiev, qui comprend 33 milliards de prêts et 17 milliards de dons,  n'empêche pas le président ukrainien de maintenir la pression sur ses partenaires internationaux. Volodymyr Zelensky avait ainsi déclaré le 24 janvier 2024 : "Nous devons rendre possible l'envoi d'avions de combat" souligne BFMTV. Et notamment sur la France. Mais pourquoi ? 

Parce qu'outre la livraison à Kiev de missiles air-sol Scalp de conception franco-britannique et de centaines bombes A2SM, annoncée par Emmanuel lors de sa conférence de presse le 16 janvier 2024, le Mirage-2000D offrirait à l’Ukraine la possibilité d’emporter et de tirer la bombe guidée laser GBU-12 de facture américaine, une munition finalement peu coûteuse ayant largement démontré son efficacité et sa précision mortelle depuis plus de 25 ans.

De plus, selon le site Avionslégendaires.net, le Mirage-2000D est aussi un avion totalement adapté à l’emport et au tir de missiles de croisière. Des munitions qui pourraient permettre d’inverser sensiblement la guerre en frappant des cibles militaires loin derrière les lignes ennemies.

Un don de huit à seize Mirage-2000D ?

Pour les Ukrainiens qui pourraient bénéficier d'une livraison de huit à seize exemplaires à prélever sur les stocks actuels de l’Armée de l’Air et de l’Espace, le Mirage-2000D est donc une arme fatale capable de détruire les moyens défensifs et offensifs de l'armée russe loin de ses frontières.

Reste à former les pilotes ukrainiens missionnés, sauf si bien sûr, comme l'a avancé Le Figaro en mars 2023, et qui ne s'est pas rétracté depuis, ces derniers n'ont pas déjà suivi sur les bases aériennes de Nancy et de Mont-de-Marsan, "une formation accélérée", afin d’apprendre à piloter le Mirage-2000D dont 55 exemplaires ont été ou sont en cours de modernisation rappelle le site Meta-Defense.FR.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
AssisDansMonCanap Il y a 16 jours Le 06/02/2024 à 10:59

Ce sont seulement 48 exemplaires du 2000D qui sont en cours de modernisation. Soit 7 de plus potentiellement disponibles.