Hommage national aux victimes françaises du Hamas : "Le plus grand massacre antisémite de notre siècle" a dénoncé Emmanuel Macron

  • Quatre mois, jour pour jour, après l'attaque du Hamas, un hommage a été rendu aux victimes françaises.
    Quatre mois, jour pour jour, après l'attaque du Hamas, un hommage a été rendu aux victimes françaises. Twitter - @Elysee
Publié le , mis à jour
Nicolas Drusian avec Reuters

Un hommage national a été rendu aux 42 victimes françaises de l'attaque du Hamas contre Israël du 7 octobre 2023.

Emmanuel Macron a fustigé mercredi 7 février 2024 la "barbarie" du Hamas lors d'un discours d'hommage aux 42 victimes françaises de l'attaque du groupe armé palestinien en Israël il y a quatre mois jour pour jour, "le plus grand massacre antisémite de notre siècle".

"Nous sommes 68 millions de Français endeuillés par les attaques terroristes du 7 octobre", a déclaré le président de la République d'une voix grave et solennelle lors d'une cérémonie organisée dans la cour d'honneur des Invalides, après la présentation des portraits de chacune des victimes, portés par des gardes républicains, et l'interprétation d'un kaddish, chant de deuil dans la liturgie juive.

"Regardant ces visages, nous savons que nous ne sommes pas juste 68 millions en ce jour. Nous sommes beaucoup plus, un peuple épris de liberté, de fraternité, de dignité. Un peuple qui ne les oubliera jamais", a ajouté le chef de l'Etat.

"Toutes les vies se valent"

La cérémonie s'est tenue en présence de députés de La France insoumise (LFI), malgré les critiques de proches des victimes et de plusieurs responsables de la communauté juive sur l'absence de condamnation par le parti de gauche d'un acte "terroriste" le 7 octobre dernier. Le protocole républicain prévoit que tous les parlementaires soient invités, a justifié l'Elysée.

Dans son discours, Emmanuel Macron a répété sa volonté de lutter "sans relâche" et "ne rien céder à un antisémitisme rampant, désinhibé", en France comme ailleurs. "Rien ne saurait excuser ce terrorisme", a-t-il souligné. A la présidente du groupe LFI à l'Assemblée nationale, Mathilde Panot, qui avait souhaité qu'un hommage soit rendu à l'ensemble des victimes françaises du conflit proche-oriental, y compris des Franco-Palestiniens tués dans la bande de Gaza, le chef de l'Etat a répondu que "toutes les vies se valent, inestimables aux yeux de la France".

Les destins des 42 victimes "ne sont pas les seuls que le déchirement du Moyen-Orient continue de broyer", a-t-il ajouté, estimant que "les terroristes ont piétiné la souffrance palestinienne en prétendant la défendre".

EN DIRECT | Cérémonie d'hommage aux victimes françaises des attaques terroristes du 7 octobre en Israël. https://t.co/MI9LaKIDyJ

— Élysée (@Elysee) February 7, 2024

Trois otages français toujours aux mains du Hamas

L'assaut du Hamas a également été marqué par la capture de quelque 250 otages, parmi lesquels des Français ou Franco-Israéliens. Le chef de l'Etat a évoqué le sort de trois otages français encore aux mains du Hamas, "pour la libération desquels nous luttons chaque jour".

Cent dix otages dont quatre ayant la nationalité française ont été échangés contre 240 prisonniers palestiniens à la faveur d'une trêve fin novembre. Le porte-parole de l'armée israélienne Daniel Hagari a déclaré mardi que 31 otages encore aux mains du Hamas étaient considérés comme décédés. Selon une estimation de l'Etat hébreu communiquée à des responsables égyptiens et américains et rapportée par le Wall Street Journal, jusqu'à 50 otages pourraient être morts.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Milsabords Il y a 14 jours Le 07/02/2024 à 14:58

Puisque "Toutes les vies se valent" pourquoi ne pas avoir réuni dans un même hommage les victimes du 7 Octobre et celles de Tsahal dans la bande de Gaza ? Ça aurait eu le mérite de l'équité sans prendre parti pour l'un ou l'autre camp ...

Anonyme9360 Il y a 13 jours Le 08/02/2024 à 20:52

il ne faut pas tout confondre, l armee israelienne a repliquè a une attaque ignoble des terroristes barbares .ces fous du hamas savaient tres bien que israel allait riposter .ce sont eux qui sont les responsables de la mort de nombreux de leurs freres palestiniens.arretons de les faire passer pour des victimes innocentes.