Colère des agriculteurs : une centaine de tracteurs débarquent à Rodez, rassemblement, pique-nique, marche funéraire, à quoi s'attendre ce jeudi pour circuler ?

  • Les tracteurs envahissent à nouveau le Piton ce jeudi 22 février.
    Les tracteurs envahissent à nouveau le Piton ce jeudi 22 février. Centre Presse Aveyron - José A. Torres
Publié le

Les agriculteurs et leurs tracteurs seront à nouveau dans la rue ce jeudi 22 février pour dénoncer leur colère. Des perturbations de circulation sont à prévoir à Rodez et dans la périphérie de son agglomération. 

Ce jeudi 22 février 2024, en Aveyron, les agriculteurs ont décidé de descendre à nouveau battre le pavé à Rodez et d'exprimer leur colère devant les instances de l'Etat.

Une manière de maintenir la pression sur le gouvernement inquiet à deux jours désormais du coup d'envoi du Salon de l'agriculture à Paris, portes de Versailles.

Alors que la Confédération paysanne a organisé une opération mercredi 21 février à Roquefort, aujourd'hui, c'est un appel lancé par le Collectif paysans occitans 12, une association qui regroupe des agriculteurs non-syndiqués.

Toutefois, c'est toute la profession agricole qui est appelée à se réunir. "On repart, l’élevage étant le grand absent des nouvelles propositions de l’Etat", celles émises par le Premier ministre Gabriel Attal ce mercredi 21 février, "nous nous devons de continuer à mettre la pression sur les différents organismes qui nous ponctionnent et dont nous voulons une profonde réforme", alerte le collectif dans un communiqué posté sur sa page Facebook ce mardi 20 février.

11 h - Une centaine de tracteurs à Bourran

C'est à Bourran, qu'une centaine de tracteurs d'ores et déjà annoncés par le Collectif, débarquera à partir de 11 h ce jeudi.

Là, les agriculteurs ont prévu de pique-niquer devant la chambre d'agriculture après avoir été reçus par des représentants.

Une marche funéraire jusqu'en centre-ville

En début d'après-midi, les agriculteurs laisseront leurs tracteurs pour prendre la route, à pied, direction l'avenue Victor-Hugo et le jardin public. Symboliquement, ils ont baptisé cette action "marche funéraire" pour y célébrer "les funérailles de l'agriculture".

"Un cimetière" installé au jardin public

 À cet endroit sera installé un cimetière qui "représentera la mort de nos villages sans agriculteurs pour y vivre", précise le communiqué.

Des croix en bois ont été fabriquées sur lesquelles ont été apposées le nom des communes pour symboliser cette mort lente de l'agriculture.

Direction, ensuite, la préfecture

Après cette cérémonie, le rassemblement poursuivra son chemin, toujours à pied, vers la préfecture de l'Aveyron, où le collectif prévoit de solliciter une rencontre avec le préfet Charles Giusti.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

450000 €

En exclusivité chez IMMO DE FRANCE, venez vite découvrir cet opportunité d'[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
RienCompris Il y a 1 mois Le 22/02/2024 à 09:18

Beaucoup d'agitation pour peu de choses. Ce qui est certain c'est que c'est le consommateur qui aura le dernier mot. S'il paye plus cher son alimentation, le chiffre d'affaire des agriculteurs augmentera et donc leur revenu. Le reste c'est du baratin.