ÉLECTIONS EUROPÉENNES / AVEC LES VERTS AVEYRONNAIS (2/5)

Guy Pezet : "Un succès lié à la conjonction de facteurs favorables"

Abonnés
  • Guy Pezet s’avoue presque surpris par cette montée d’une écologie sociale et solidaire dans l'Aveyron.
    Guy Pezet s’avoue presque surpris par cette montée d’une écologie sociale et solidaire dans l'Aveyron. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
Les bons scores aux Européennes redonnent des couleurs aux Verts aveyronnais, qui pèchent souvent par discrétion. Un peu partout dans le département, les électeurs ont clairement exprimé leur prise de conscience écologique en accordant leurs suffrages à un mouvement qui a marqué son territoire, à l’écart des autres formations politiques. Cinq « figures » des Verts en Aveyron livrent leur sentiment sur fond de satisfaction partagée et d’envie de passer à l’action. Deuxième volet avec Guy Pezet, porte-parole d'Europe Ecologie lesVerts en Aveyron. 

Porte-parole d’Europe Écologie Les Verts en Aveyron, candidat aux dernières législatives dans la deuxième circonscription, Guy Pezet s’avoue presque surpris par cette montée d’une écologie sociale et solidaire dans un département où "rien n’a jamais vraiment été évident pour nous. Mais je pense qu’il y a désormais une conjonction de facteurs favorables". Et de se féliciter de la marche pour le climat à Rodez "pour laquelle des covoiturages ont été organisés partout", comme "des échos très positifs de la part des gens quand on tracte sur les marchés… Cela faisait longtemps que ce n’était pas arrivé". Pour Guy Pezet, cette "poussée verte" est liée aux préoccupations des citoyens sur le climat, la biodiversité, la santé, "une progression des idées qui touche même les campagnes. Jadot est en tête dans quelques communes où, certainement, de nombreux néoruraux se sont installés". Incontestablement "les choses changent" pour EELV, dont "le travail et le sens des responsabilités commencent à être connus".

"On manque de militants"

Faudrait-il pour autant, en Aveyron à tout le moins, que le mouvement le fasse savoir. "C’est vrai que, finalement, nous ne sommes pas assez nombreux pour occuper le devant de la scène. On manque de militants, de bénévoles". Les scores de dimanche vont-ils susciter l’engagement ? "Je l’espère. On gagnera à se regrouper, à être force de proposition sans nécessairement faire des alliances politiques". Et d’assurer y travailler déjà pour les prochaines échéances.

Christophe Cathala
Sur le même sujet
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

152000 €

A deux pas du centre ville, Place Fontanges, appartement T3 * 3° étage,trav[...]

252000 €

Tous commerces à proximité immédiate à pied pour cette maison de ville de 2[...]

247000 €

Immeuble de rapport comprenant 4 appartements de Type 2 et un studio sur 20[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir