Basket

Mansour Diouf : «Je veux percer dans le basket»

  • Du haut de son double mètre et avec une bouille encore enfantine, Mansour Diouf n’hésite pas à le dire : «Je veux percer dans le basket».
    Du haut de son double mètre et avec une bouille encore enfantine, Mansour Diouf n’hésite pas à le dire : «Je veux percer dans le basket». CP / CP
Publié le / Modifié le S'abonner

«Il a le talent pour jouer au plus haut niveau! Et quand je dis ça, je pense à la ProA.» Hakim Bouchouicha, entraîneur de l’équipe réserve du Srab (Régionale 1), ne tarit pas d’éloges sur son poulain et ami d’enfance Mansour Diouf. Il faut dire que depuis son arrivée de Clermont-Ferrand cet été, le jeune arrière n’a cessé de franchir les paliers.

Jusqu’à intégrer l’équipe fanion il y a peu, notamment en raison de la blessure de Valentin Gelin. Et marquer de son empreinte certaines rencontres comme la dernière en date, à Agde. Auteur de neuf points, Mansour Diouf a prouvé qu’il n’était pas qu’un seul talent brut mais qu’il avait bien les épaules pour évoluer aux côtés des Matija Sagadin, Adam Williams et autres. Au grand bonheur du coach Brahim Rostom d’ailleurs.

«Je veux percer dans le basket»

«Sa marge de progression est encore énorme. Il s’est rapidement fondu dans le collectif et c’est le plus important. Tout comme l’école pour lui. Il ne doit pas penser et vivre seulement basket», souligne-t-il en éducateur averti. Mais que le technicien ne s’inquiète pas, Mansour Diouf sait bel et bien où il veut aller. Du haut de son double mètre et avec une bouille encore enfantine, il n’hésite pas à le dire : «Je veux percer dans le basket».

Pour ce faire, le Clermontois sait par quoi cela passe: le physique ! «Faudrait que je prenne 20 kilos», sourit-il. En attendant, celui qui a fait ses classes dans un club de quartier à Clermont avant de filer au Creps de Vichy aura une magnifique chance de vivre un match de la montée, ce soir. Et ne comptez pas sur lui pour trembler si d’aventure Brahim Rostom lui demandait de se lever du banc. «On y va avec le couteau entre les dents. Ça se jouera sur le mental et la pression est positive. Je donnerai tout sur le terrain». Le message est passé.

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

480 €

RODEZ : Grand T2 rénové comprenant : hall d'entrée avec placard, grand séjo[...]

165000 €

Charmant appartement de type 3 d'environ 69 m2 avec balcon avec belle vue [...]

55 €

RODEZ : Situé Rue Sadi Carnot, garage individuel fermé d'une superficie de [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir